consommations d'energie

Comment les réduire avec l'ioT

Hausse des prix de l’énergie, décret tertiaire, efficacité énergétique, consommer mieux, consommer moins… Les consommations d’énergie des bâtiments sont plus que jamais au cœur du débat.

Quelles que soient les raisons qui nous poussent à agir on ne peut pas passer à côté des préoccupations relatives à la baisse des consommations énergétiques.

En 2021, les prix de l’électricité, du gaz et des autres combustibles ont augmenté de 25 %¹. Une situation inédite qui couplée aux enjeux de sauvegarde de la planète, pousse toutes les entreprises, gestionnaires et propriétaires de bâtiments à se préoccuper toujours plus de leurs consommations.

La consommation d’énergie des bâtiments est en effet l’un des enjeux écologiques les plus importants à relever. Le secteur du bâtiment représente chaque année 44 % de la consommation énergétique française.

Procéder à des travaux de rénovation du bâtiment, agir sur le comportement des usagers, mieux choisir et utiliser des équipements spécifiques…voici les 3 leviers d’actions principaux pouvant être envisagés pour réduire ses consommations et améliorer l’efficacité énergétique. 

La mise en place d’une solution IoT peut vous aider à analyser les habitudes de consommation d’un bâtiment pour atteindre vos objectifs de consommation énergétique.  

Qu’est-ce que la performance énergétique ?

La performance énergétique désigne la quantité d’énergie consommée par un bâtiment par an, rapportée aux m². Celle-ci est variable en fonction de la nature du bâti, du fonctionnement du bâtiment et de ses équipements.

Pourquoi réduire ses dépenses en énergie ?

Répondre à des obligations légales

Les autorités prennent de plus en plus de mesures envers la réduction des consommations d’énergie. Ces obligations légales ont pour objectifs la préservation de la planète et de ses ressources.

La grande majorité des bâtiments est aujourd’hui concernée via différentes lois. On peut notamment citer :

La loi Élan (2018)

Elle a pour vocation de « construire plus de logements, simplifier les normes, protéger les plus fragiles et mettre les transitions énergétique et numérique au service des habitants ».

Le décret tertiaire (2019)

Il vient préciser les modalités d’application de l’article 175 de la loi ELAN. Il fixe les modalités de mise en œuvre de l’obligation de réduction des consommations des bâtiments tertiaires (< 1000m2). Il leur impose une réduction des consommations d’énergie de 40, 50, et 60 % d’ici 2030, 2040 et 2050.

Le décret BACS 2020

Il complète le décret tertiaire en apportant une obligation de moyens pour atteindre les objectifs fixés par ce dernier. Il impose l’installation d’un système d’automatisation et de contrôle des bâtiments. Le but étant, d’assurer un suivi des consommations et de réguler en fonction les activités du bâtiment.

La loi DDADUE (2021) 

Elle impose aux entreprises de plus de 250 salariés, la réalisation d’un audit énergétique. Celui-ci est obligatoire tous les 4 ans. 

La prochaine échéance est le 5 décembre 2023.

Faire baisser les factures d’énergie

L’énergie est une dépense qui pèse souvent très lourd dans le budget d’une entreprise. La conséquence directe lorsque l’on consomme moins d’énergie, c’est une baisse proportionnelle du montant de la ou des facture(s) liée(s).

Au vu des augmentations tarifaires imposées ces derniers mois et de celles probables à venir, l’importance donnée à ce poste dans les entreprises prend une tout autre ampleur cette année. 

Participer à la préservation de l’environnement

En faisant attention à ce que l’on consomme, on participe directement à la lutte contre le réchauffement climatique. Et c’est bien dans cette logique que les réglementations présentées précédemment ont été éditées.

En complément, toutes les actions mises en place pour réduire ses consommations d’énergies peuvent entrer dans le cadre d’une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

Quels sont les principaux postes de consommations d’énergie en entreprise ?

Les postes de consommations d’énergie en entreprise sont fortement dépendants de son secteur d’activité. Cependant, certains restent bien souvent incontournables :

CVC, chauffage, ventilation, climatisation, réduction des consommations d'énergie, batiment, smart building

Les systèmes de Chauffage-Ventilation-Climatisation (CVC)

équipement électronique, réduire ses consommations d'énergie, électricité

Les équipements électriques et électroniques

lumière, éclairage, réduire ses consommations d'énergie, électricité

L’éclairage

consommation d'eau, réduire ses consommations d'énergie, électricité

L’eau

Le chauffage peut représenter à lui seul jusqu’à 50 % de la consommation énergétique en entreprise.

Comment faire des économies d’énergie ?

Etape 1 : réaliser un état des lieux et analyser ses données de consommation

Afin de prendre des mesures efficaces pour réduire ses consommations énergétiques et lutter contre le gaspillage, il important un premier lieu de savoir comment se répartissent ses consommations d’énergie.

C’est le rôle des capteurs IoT ou capteurs connectés, qui assurent le suivi des consommations des équipements du bâtiment. Ils permettent notamment de collecter et analyser les données de consommation d’eau, de gaz ou d’électricité.

Avec l’aide des capteurs IoT, il va être possible de :

  • effectuer un suivi en temps réel des consommations afin de détecter des surconsommations, (synonyme de fuite),
  • déceler des consommations anormales (une pièce allumée dans un bâtiment censé être vide),
  • effectuer du sous-comptage d’énergie, afin de mesurer la consommation d’une pièce ou d’un équipement.

Etape 2 : agir pour réduire ses consommations d'énergie et son empreinte carbone

Voici quelques exemples d’actions à mettre en place pour une meilleure efficacité énergétique : 

Réduire la consommation de chauffage :

réduire ses consommations d'énergie, électricité, chauffage, électricité
  • analyser grâce à des capteurs IoT la température ambiante des différents espaces et la réguler en fonction,
  • délimiter des zones de chauffage, afin de ne chauffer que les pièces utilisées,
  • limiter les déperditions thermiques, en fermant les volets, les stores, pour éviter de perdre la chaleur au niveau des fenêtres,
  • favoriser la diffusion de chaleur en évitant de disposer des objets devant les sources de chaleur,
  • aérer uniquement lorsque le chauffage est éteint,
  • engager des travaux de rénovation, d’isolation… de son bâtiment.

Une baisse d’un degré engendre une économie de 7% sur la facture globale.

Selon les préconisations de l’ADEME, il est recommandé de travailler dans des espaces à 19 ℃. La température pourra être baissée à 16 ℃ hors période d’occupation et 8 ℃ si les lieux sont inoccupés plus de deux jours.²

Réduire la consommation liée à la climatisation :

réduire ses consommations d'énergie, électricité, climatisation
  • régler la climatisation de façon optimale, selon la température extérieure,
  • aérer le matin et le soir ou la nuit,
  • fermer les volets et stores aux heures les plus chaudes.

Selon les recommandations de l’ADEME la climatisation doit être réglée en respectant un écart de 6°C au maximum avec la température extérieure.²

Réduire la consommation liée à la lumière :

lumière, éclairage, réduire ses consommations d'énergie, électricité
  • favoriser la lumière naturelle,
  • utiliser des ampoules LED,
  • s’assurer que les éclairages sont éteints lorsqu’il n’y a pas d’activité dans le bâtiment (nuit, weekend, selon les activités), grâce à des capteurs de détection de luminosité,
  • aménager des détecteurs de présence ou des minuteries pour les zones de passage.

Réduire la consommation des équipements électriques et électroniques :

équipement électronique, réduire ses consommations d'énergie, électricité
  • limiter le mode veille,
  • éteindre les appareils non utilisés,
  • bien choisir ses équipements (à faible consommation),
  • être alerté si un appareil reste allumé ou s’allume sans raison.

Une étude de l’ADEME révèle qu’un ordinateur en veille utilise de 20 % à 40 % de l’équivalent de sa consommation en marche. Un photocopieur consomme 80 % de son énergie en mode attente.

Réduire la consommation des systèmes de ventilation :

ventilation, cta, vmc, réduire ses consommations d'énergie, électricité
  • équiper ses CTA ou VMC de capteurs pour de détecter en amont un besoin de changement de filtre et éviter les surconsommations,
  • une analyse la qualité de l’air intérieur (QAI) permet de mieux connaître et appréhender les besoins en ventilation et donc consommer mieux.

Etape 3 : mettre en place un politique d’Energy Management sur le long terme :

Quelles que soient les raisons qui nous poussent à vouloir réduire nos consommations d’énergie, les leviers d’actions sont multiples. Ces actions ont des conséquences directes sur les consommations.

Un projet de réduction des consommations doit se penser sur le long terme. Afin de trouver les meilleures sources d’amélioration, l’aide d’un Energy manager s’avère très utile.

26/09/2022

logo, adeunis